Mes 5 conseils pour bien gérer ses finances personnelles

Gérer ses finances personnelles… Voilà une tâche qui peut sembler ardue à première vue, surtout lorsqu’il s’agit d’intégrer un ou plusieurs prêts à l’économie du foyer. Pourtant, avec quelques bons conseils, un peu d’attention et l’aide d’un courtier, il peut se révéler très facile et très gratifiant de bien s’occuper de son argent. Voici un petit tour d’horizon des bonnes attitudes à adopter pour que gérer ses finances personnelles soit un jeu d’enfant !

finances

Pour assainir vos finances personnelles, suivez ces 5 conseils

Je planifie mon budget

C’est la première étape que doit suivre toute personne soucieuse de ses finances personnelles. Bien planifier son budget peut éviter de sévères désillusions. Ce n’est pas si difficile qu’il y parait.

Il faut tout d’abord que vous preniez en compte le montant de vos revenus. Si vous êtes en couple, faîtes bien sûr ce calcul simple en incluant les revenus des deux membres du couple. Voilà, vous êtes déjà bien lancé sur la route qui mène à un budget bien équilibré ! Planifiez ensuite vos dépenses. Bien entendu, une gestion saine de votre budget consiste à ne pas dépenser plus que ce que vous gagnez… Ce n’est pas du tout difficile, maintenant que vous savez exactement à combien se montent vos revenus !

Le mieux est de faire des budgets sur plusieurs termes : sur un an, sur un mois, sur une semaine… L’avantage de faire un budget sur une semaine, c’est qu’il correspond tout à fait aux besoins de la vie quotidienne : vous savez ainsi combien vous pouvez dépenser pour l’alimentation et les dépenses courantes. Le budget sur un mois sert pour les dépenses autres, comme le loyer ou le remboursement de votre prêt immobilier, ou de tout autre prêt contracté, les loisirs… Sur le budget annuel, vous allez inclure les dépenses de scolarité si vous avez des enfants, le coût de votre voiture… Ce n’est pas compliqué du tout, il suffit juste de prendre un peu de temps au calme pour y arriver ! Et bien sûr, ne rien oublier !

Besoin d’argent, je me tourne vers mes proches

Vous avez un besoin rapide d’un crédit ? Pourquoi ne pas vous tourner vers vos proches ? Une dette est une question de confiance, alors autant la contracter auprès de personne en qui vous avez toute confiance et réciproquement ! Ce conseil vaut tout particulièrement pour de petites sommes. Bien sûr, vos connaissances ne seront pas forcément en mesure de vous dépanner pour des sommes se montant à plusieurs milliers d’euros, ou au-delà… Mais vous pouvez toujours leur demander ! Les liens d’amitié et de famille sont très forts. Après tout, ces personnes sont là aussi pour les moments difficiles ?

Si malgré la planification soigneuse de votre budget vous vous trouvez en manque d’argent, faîtes appel à eux ! C’est même un moyen de renforcer les liens de confiance patiemment tissés au fil des années. Cette solution de dépannage a aussi l’avantage d’être souvent plus rapide que de passer par une banque. Et elle est aussi souvent moins formelle, puisque la parole donnée est souvent suffisante pour obtenir un prêt. Enfin, vos proches peuvent s’assurer que vous ne sombrez pas dans le surendettement, en veillant sur le nombre de prêts qu’ils vous accordent.

Je fais appel à un courtier pour m’aider

Qu’est-ce qu’un courtier et pourquoi faire appel à ses services ? Un courtier est un spécialiste des transactions financières. La profession est particulièrement exposée dans le cadre de la bourse, car c’est là que les transactions financières sont les plus nombreuses. Mais il peut aussi se spécialiser dans les assurances, et offrir son conseil à de simples particuliers, pas seulement des entreprises ou des banques. Un courtier, c’est l’homme idéal pour tout savoir avant d’appliquer pour un prêt rapide sans enquête de crédit. Ne manquez donc pas d’obtenir ses services ! Un courtier est en effet l’intermédiaire tout désigné des banques pour écouter les demandes de ses clients potentiels. Comme il connaît parfaitement le marché des prêts, il est aussi le plus à même de donner aux clients toutes les informations dont ils ont besoin pour avoir les idées claires sur leur crédit. Un courtier peut aussi intervenir durant les négociations entre la banque et son client pour faire en sorte que celles-ci se déroulent dans les meilleures conditions possibles. Mais ce n’est pas tout ! Le courtier va aussi s’occuper de formaliser l’accord de prêt, puis de suivre le dossier au quotidien,12 pour faire en sorte que les accords entre les deux parties (banque et client en l’occurrence) sont bien respectés. Ce qui fait de multiples bonnes raisons de faire appel à un courtier !

J’évite le cumul de crédits

La loi ne prévoit pas d’interdiction de cumul des crédits. Vous pouvez donc en théorie associer un crédit immobilier à un crédit à la consommation, ou tout autre type de prêt dont vous avez besoin. Toutefois, sachez que cette façon de procéder est assez dangereuse, et peut vite conduire au surendettement. Vous êtes en effet tenu de rembourser tous les prêts auxquels vous souscrivez !

Les banques se méfient du surendettement, car si leurs clients ne peuvent pas les rembourser, elles en sont pour leur argent. Les banques refusent donc en général de prêter des fonds si les dépenses de remboursement des prêts représentent déjà 30% des revenus du demandeur de crédit. Ce qui représente déjà un part énorme des dépenses ! Il sera aussi plus difficile de trouver des prêts à un taux intéressant au fur et à mesure que votre endettement augmentera, vous avez donc tout intérêt à vous limiter dans le nombre de crédits dont vous vous chargez.

Je prévois toujours un fond d’épargne

Il est impossible de savoir quels accidents la vie prévoit pour le lendemain. Alors pourquoi ne pas se mettre, au moins relativement, à l’abri en constituant un fond d’épargne ? Il s’agit d’une somme bienvenue dans laquelle puiser en cas de coup dur, ou alors d’envie subite. Et ce sans vous engager avec un prêt. La politique de la fourmi plutôt que de la cigale en sorte !

Revenons à l’étape où vous constituez votre budget. Pourquoi ne pas allouer une entrée à la constitution de ce fond d’épargne ? Pas besoin de vous saigner aux quatre veines, une somme modeste chaque mois ou chaque semaine peut faire une somme rondelette au bout d’un an, et que dire au bout de quelques années. Même une seule centaine d’euros chaque mois fait plus d’un millier d’euros à la fin de l’année… Voir même plus si vous placez astucieusement cet argent. C’est le moment de se souvenir des bons conseils de placement que votre courtier vous a prodigué ! Car non content de vous conseiller sur vos prêts, il est aussi tout à fait capable de vous indiquer que faire de votre épargne. Le fond d’épargne, c’est vraiment la bonne astuce contre les coups du sort !

 

PIERRE + SIMON + DAMIEN = PSDmag.com

One Response
  1. Laurent B.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *