La promesse de vente

               L’achat d’une première maison ce n’est pas seulement la transaction la plus importante d’une vie, c’est aussi la concrétisation d’un grand rêve pour la plupart des gens. Il est donc nécessaire de bien se préparer.

               Du projet d’achat à la signature de l’acte de vente, il y aura encore plusieurs étapes importantes pour arriver à votre objectif. Parmi eux, il y a l’établissement de l’offre d’achat. Voici donc une liste des étapes à suivre pour la rédaction de cette promesse de vente.

justice-copie

La question financière

               Avant même d’entamer les recherches, vous devez établir un budget clair et réaliste. Après cela, il faudra obtenir une préautorisation hypothécaire de la part d’une institution financière. Il ne faut surtout pas attendre d’avoir trouvé la maison idéale avant de se diriger vers une banque. Vos efforts seront en vain si vous ne procédez pas à cette étape avant de commencer.

               Durant les démarches, vous pourrez être confronté à un organisme prêteur qui peut vous être d’une grande aide pour mettre au clair votre situation financière. Vous n’êtes pas encore là pour demander un prêt, vous devez y aller pour connaitre ce à quoi vous pouvez prétendre quand le temps sera venu pour faire la demande.

               Cette préapprobation en question mettra plus d’ordre dans le montant que vous pouvez rembourser. Même si c’est un très grand projet, vous ne devez tout de même pas nager dans le rouge. Il est aussi important de penser à votre quotidien. Est-ce que votre salaire mensuel peut vous permettre de pourvoir à vos  besoins journaliers en plus de payer cette dette ?

               Si vous souhaitez offrir un gage de sécurité et de sérieux à l’acheteur, il sera important de faire ces démarches.  En effet, cela prouve que vous êtes vraiment engagé dans ce processus et que vous avez beaucoup investi.

Travailler avec un professionnel

                Généralement, il est plus facile de travailler avec un agent immobilier si vous prévoyez d’acheter une maison. Il est possible de faire les démarches par soi-même, mais cela peut être assez compliqué.

               Comme c’est un professionnel, l’agent immobilier sait exactement toutes les démarches à faires. Il saura rapidement dans quelle zone chercher. En plus, il vous servira de guide tout au long des processus de recherche ou encore de la négociation.

               C’est vrai que faire appel à un agent immobilier nécessite des frais en sus, mais beaucoup d’acheteurs peuvent vous dire que le coût supplémentaire en vaut largement la peine.  D’ailleurs, les vendeurs auront du mal à prendre au sérieux les particuliers qui ne travaillent pas avec un professionnel.

               Normalement, les agents immobiliers ont avec eux des documents officiels, car comme c’est un professionnel, il est obligé de mettre à jour ces documents en fonction des lois. Ces documents peuvent être mis à disposition des clients qui travaillent avec l’agent immobilier.

Estimation de la valeur exacte du bien

               Les professionnels s’accordent sur cette idée : il est tout à fait possible de fixer le prix exact d’un bien. Pour ce faire, vous devez d’abord faire une analyse comparative du marché ou communément appeler ACM. Elle classera la propriété en fonction de plusieurs caractéristiques simples : surface en mètres carrés, nombre de chambres, nombre de salles de bain.

               Mais une maison peut aussi présenter des caractéristiques qui ne sont pas inscrites dans le descriptif ni dans l’ACM. Pour les connaitre, vous devez donc inspecter la maison par vous-même. Vous devez par exemple noter les dernières rénovations qui ont été faites dans la maison.

               Vous devez aussi prendre en compte les tendances du marché de votre région. Il se peut que celui-ci soit dans un marché d’acheteurs ou encore dans un marché de vendeurs. Sans vous en rendre compte, ces caractéristiques peuvent énormément influencer la valeur de ce bien.

               Il est aussi important de considérer la concurrence chez les vendeurs et chez les acheteurs. Si l’on considère la règle générale, plus le nombre de maisons dans votre ACM est énorme plus le vendeur à de la concurrence. Cela signifie que vous vous trouvez donc dans un marché d’acheteurs. Par conséquent, il vous serait plus facile de faire des négociations.

justice

La préparation de l’offre officielle

               Pour commencer, faites appel à un expert qui pourra inspecter la maison afin d’estimer la vraie valeur de la maison. Ce dernier mettra en évidence tous les points que vous n’avez pas pris en compte. Durant l’inspection, il est primordial d’essayer tous les appareils qui sont vendus avec la maison. Faites aussi l’examen des robinets et des éviers pour vérifier qu’il n’y a pas de fuite dans votre maison.

               Vous devez aussi connaitre les lois locales et nationales autour de ce type de contrat. Même s’il existe beaucoup de lois communes pour ce genre de contrat, il y a tout de même quelques points qui peuvent varier d’une région à une autre. Cela vous permettra de connaitre toutes vos responsabilités et vos droits en tant qu’acheteur. Et si vous avez des doutes, il serait plus intelligent de consulter un avocat ou un expert en juridiction.

La rédaction de l’offre officielle

               Il est important de préparer une offre écrite. De nos jours, l’accord oral est encore caduc. Pour que la promesse de vente soit dans les normes, vous devez faire un contrat écrit dans le but de proposer une offre d’achat.

               Une offre doit contenir plusieurs informations. Il ne s’agit pas seulement de mettre par écrit le prix que vous devez payer pour la maison. Pour vous aider, j’ai listé quelque terme qui doit être repris dans votre document officiel : l’adresse et la description légale de la maison, le prix de vente de départ, les clauses spéciales (arrhes, frais de clôture, garantie habitation), la promesse du vendeur sur le transfert de titre de propriété, la fin de la vente, les montants des arrhes, l’ajustement des impôts fonciers, la déclaration qui spécifie le moyen de paiement de l’assurance des titres et des inspections du bien, les termes spécifiques pour l’État et la municipalité, la clause qui autorise l’acheteur à procéder à une inspection de dernière minute, le délai de l’offre et les éventualités.

               Dans ce document, vous devez aussi mettre le montant des arrhes. Cette somme représente l’argent qui prouve votre bonne volonté et les intentions d’acheter la maison. Si vous travaillez avec un agent immobilier, l’agence devrait garder la somme pendant les négociations.

One Response
  1. Thibault R

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *